jeudi 22 octobre 2020

Placardisation : Lettre ouverte au Président de la République

Puisque ma collectivité s'obstine à vouloir continuer à me payer à ne rien faire (elle paye même un avocat hors de prix pour tenter de se dédouaner du harcèlement dont je suis victime en invoquant son inaction absolue à mon encontre !), j'ai décidé d'abandonner...

Non je blague bien sûr.

Comme le dit très bien la chanson que j'ai postée hier, je ne cesserai jamais de me battre, tant que mon cœur battra encore...

J'ai donc envoyé aujourd'hui un courrier à notre Président de la République.


(je n'ai pas pu choisir l'envoi électronique car ce dernier était indisponible sur le site de La Poste).

Je ne lui demande pas de me trouver un poste dans un de ses Ministères, tout comme il l'a déjà fait pour rendre service à certain.e.s de ses fidèles, et ce malgré leur incompétence notoire (suivez mon regard 👀 👀).

Non, je lui demande seulement de bien vouloir mettre le scandale de la placardisation dans la Fonction Publique à l'ordre du jour de l'Assemblée Nationale (puisque le gouvernement en décide de la moitié).

Mais je ne vais pas me paraphraser moi-même puisque j'ai décidé d'être fidèle à mes valeurs en partageant avec la communauté mes (petites et grandes) idées pour améliorer ce monde qui en a décidément bien besoin...

Voici donc cette lettre ouverte que je viens d'expédier aujourd'hui en recommandé accusé réception en ligne, anonymisée pour éviter un éventuel procès en diffamation et respecter (un peu), les devoirs de réserve et de discrétion du fonctionnaire que je suis.

N'hésitez pas à la partager avec le hashtag #JeSuisAuPlacard :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de respecter les règles élémentaires de la politesse